fbpx
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Haut

Contrats de construction- Articles-

Les défis juridiques du BIM – Aspects droit de la construction

12 juillet 2018 |

Les maquettes numériques des bâtiments (Building Information Modelling ou BIM) tendent à s’imposer dans les chantiers et trouvent des applications de plus en plus étendues dans la vie des bâtiments, depuis leur conception jusqu’à leur exploitation. Le recours à cette innovation n’est cependant pas sans soulever des enjeux juridiques nouveaux, notamment en matière de propriété intellectuelle et de droit de la construction. Lire la suite

VEFA : incidence du recours à une personne qualifiée pour l’appréciation de l’achèvement de l’immeuble

25 avril 2018 |

La notion d’achèvement de l’immeuble objet d’une vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) et sa constatation donnent lieu à un important contentieux. Lire la suite

La notion de vente en l’état futur d’achèvement

24 octobre 2017 |

En l’espèce, un ensemble immobilier composé de bâtiments à usage industriel désaffectés inscrits, en partie, à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques est acquis. Il est ensuite commercialisé par lots vendus en l’état, dans la perspective d’une opération de réhabilitation et de transformation en résidences locatives

Lire la suite

Modalités d’appréciation de la conformité de l’ouvrage dans une VEFA

3 août 2017 |

Le vendeur d’un immeuble à construire doit édifier et livrer à l’acquéreur, dans les délais prévus, un immeuble conforme aux stipulations contractuelles.
Lire la suite

La nullité d’un contrat préliminaire de réservation a-t-elle une incidence sur le contrat de vente ?

27 juillet 2017 |

Par son arrêt du 27 avril 2017, la Cour de cassation poursuit son œuvre de définition des rapports entre le contrat dit préliminaire « de réservation » et le contrat définitif de vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). Le couple de requérants, démarché à domicile pour faire l’acquisition de biens vendus en l’état futur d’achèvement, avait dans ce cadre conclu un contrat de réservation de divers lots, puis avait signé quelques mois plus tard l’acte authentique d’acquisition. Lire la suite