fbpx
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Haut

Réseaux-Distribution- Articles-

Contentieux des contrats de gérance de succursale : compétence commerciale ou compétence prud’homale ?

31 juillet 2015 |

Les contentieux ayant trait à l’application du régime des gérants de succursale des articles L.7321-1 et suivants du Code du travail tendent à se développer et posent de façon récurrente la question de la juridiction compétente pour connaître de ces litiges.

Lire la suite

Fusion-absorption, nouveau contrat et continuité de la relation contractuelle

29 juillet 2015 |

Dans l’affaire jugée par la cour d’appel de Paris, une des questions soulevées était celle de l’incidence d’une fusion-absorption et de la signature d’un nouvel accord de distribution sur l’appréciation de la durée de la relation commerciale à laquelle il avait ensuite été mis fin. Lire la suite

Chute des commandes justifiée par la conjoncture économique : rejet de la qualification de rupture partielle

28 juillet 2015 |

Une chute importante du chiffre d’affaires ne constitue pas forcément la rupture partielle d’une relation commerciale établie. En effet, il a été précédemment jugé qu’il n’y a pas de rupture brutale de la relation commerciale lorsque la diminution des commandes n’est pas délibérée et n’est pas imputable au cocontractant poursuivi, qui subissait lui aussi la diminution de ses propres commandes en raison de la crise économique et financière (Cass. com, 12 février 2013, n° 12-11.709 : cf notre lettre des réseaux de distribution de juin 2013). Lire la suite

L’activité d’agent commercial logiquement coupée de la branche d’activité commerciale apportée

28 juillet 2015 |

Un vigneron rompt le contrat d’agent commercial le liant à une société de négoce de vin. Deux ans plus tard, cette dernière apporte dans le cadre d’un apport partiel d’actif soumis au régime des scissions son activité de négoce à une autre société.

Lire la suite

Sites Internet marchands : êtes-vous en règle ?

26 juin 2015 |

De longue date, l’Union européenne et l’Etat français ont souhaité sécuriser les échanges électroniques, marchands ou non. Si l’objectif poursuivi est de protéger les utilisateurs, parties « faibles » dans les éventuelles transactions, les textes se sont accumulés, avec une approche et une logique parfois bien différentes.

Lire la suite