fbpx
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Haut

Le private equity en Espagne : une année record : pourvu que ça dure !

Le private equity en Espagne : une année record : pourvu que ça dure !

Même les prévisions les plus optimistes ont été dépassées en Espagne. En 2017, le private equity y a battu tous les records d’investissement avec 4,96 milliards d’euros, soit près de 60% de plus que l’année précédente. La faiblesse des taux d’intérêt, l’abondance des liquidités et l’afflux de fonds internationaux ont permis au secteur de surmonter pleinement la récession et d’intervenir sur des investissements de grande envergure.


Des levées de fonds plus efficaces et mieux utilisées

Les conditions de levées de fonds demeurent favorables, notamment en raison du soutien de l’État par le biais d’initiatives institutionnelles. Ainsi, ce sont les vendeurs qui ouvrent la voie, favorisés par la liquidité du marché et le professionnalisme des équipes de gestion des fonds ainsi que celui des équipes de management des cibles. En outre, l’appétit pour les investissements étrangers en Espagne contribue à ce dynamisme.

Le nombre d’investisseurs s’intéressant à des transactions affichant des valorisations en fonds propres comprises entre 50 et 450 millions d’euros est très important et la pression des investisseurs crée d’excellentes conditions de sortie.

Davantage de liquidités et une diversité d’alternatives : du financement bancaire mais pas seulement

L’élément clé du marché actuel est l’abondance de liquidités, tant du côté des banques que des investisseurs. La grande majorité des fonds espagnols a récemment attiré de nouvelles ressources d’investissement, les investisseurs européens et américains étant plus présents en Espagne, ce qui s’est traduit par une augmentation du nombre d’offres d’acquisitions.

Des réserves sur les rendements potentiels

Compte tenu de la baisse actuelle de la rentabilité des actifs liquides et des faibles taux d’intérêt, le mystère reste de savoir si le versement de prix d’acquisition élevés et les leviers d’endettement importants pourraient avoir une incidence sur la performance de certains fonds qui ne seraient pas en mesure d’obtenir de bons rendements annuels. Ainsi, certains experts estiment que les espoirs de rendement des futures transactions devraient être revus à la baisse.

Tendances et défis futurs

Après la période historique d’investissement atteinte en 2017, le secteur du private equity en Espagne s’attend à une année 2018 toute aussi dynamique. À l’heure actuelle, le secteur semble en bonne santé sur la base des indices macroéconomiques, de la croissance du PIB (supérieure à 3%) et des bons résultats affichés par les comptes des entreprises.

L’un des objectifs à court terme doit être l’internationalisation des acteurs nationaux afin d’augmenter le nombre d’investisseurs espagnols capables de pénétrer d’autres marchés.

La principale préoccupation est l’incidence (à venir) de facteurs géopolitiques (tant intérieurs qu’extérieurs) qui peuvent entraver l’activité.

Cependant, en principe, les perspectives pour 2018 restent extrêmement positives et permettent d’envisager une période fructueuse pour le private equity. Selon les prévisions, les investissements resteront élevés, notamment en raison de l’augmentation des transactions significatives (supérieure à 100 millions d’euros), de la hausse du nombre de cessions et de la mobilisation de ressources supplémentaires. Après avoir surmonté la crise et s’être réinventé, le secteur a en effet connu, ces dernières années, une reprise spectaculaire grâce à la consolidation, la maturité et la création de richesses et d’emplois en Espagne. Cet apprentissage des difficultés et cette adaptation du secteur se sont traduits par une plus grande sophistication de l’industrie et de ses acteurs.

 

Auteur

Ignacio Cerrato, avocat en corporate/fusions & acquisitions de CMS Albiñana & Suarez de Lezo (Espagne).

 

Le private equity : Une année record pour l’Espagne : pourvu que ça dure ! – Article paru dans La Lettre des Fusions-Acquisitions et du Private Equity, supplément n°1455 du magazine Option Finance du 26 mars 2017
Print Friendly, PDF & Email